Pourquoi un shampoing bio ne mousse pas ?

Lorsqu’on décide d’adopter une routine capillaire certifiée bio, on s’étonne souvent que le shampooing ne mousse pas. Voici les raisons qui font que le shampooing bio ne mousse pas.

Un shampooing bio ne contient pas de tensioactifs anioniques

Les premiers responsables des propriétés d’un shampooing sont les tensioactifs qu’il contient. On distingue alors 4 principaux groupes de tensioactifs ou agents nettoyants :

  • tensioactifs anioniques,
  • tensioactifs cationiques,
  • tensioactifs amphotères et
  • tensioactifs non ioniques.

Les premiers regroupent tous les dérivés de sulfates (laurylsulfate, sulfoccinate, alkylethersulfate, isethionate et alpha-oléfines sulfonate). Il s’agit, entre autres, des composés chimiques que l’on retrouve dans les shampooings classiques. En effet, ces agents possèdent un pouvoir moussant et détergent très puissant.

Les deuxièmes sont des bactéricides, assouplissant et irritants pour les muqueuses. Les troisièmes sont peu agressifs et adaptés aux peaux fragiles et sensibles. Les derniers sont quant à eux plus doux, peu moussant et contiennent peu de molécules allergènes.

Dans les shampooings bios, on retrouve peu, voire aucune substance tensioactive anionique. En effet, les sulfates qui sont responsables des mousses, s’avèrent dangereux pour le cuir chevelu et détériore la qualité des cheveux. Ils ont donc été exclus des produits bios, d’où le caractère peu moussant des shampooings bio.

Pourquoi un shampoing bio ne mousse pas ?

En cosmétique bio, on privilégie les tensioactifs doux

Les produits labellisés bios sont des produits qui privilégient le naturel ainsi que les vertus offertes par la nature. Les transformations industrielles et les produits chimiques sont alors peu recommandés. Les shampooings bios n’échappent pas à cette règle. À cet effet, ils renferment beaucoup de tensioactifs doux et issus de matière végétale. On cite, à titre d’exemple, les sucres de maïs, les acides aminés naturels ou encore les huiles végétales, l’huile de coco par exemple.

La particularité de ces tensioactifs dits « bio », est qu’ils sont moins irritants, beaucoup plus doux et moins moussants. Néanmoins, il convient de noter que cela n’impacte en rien le caractère nettoyant d’un shampooing bio.

Pour conclure, on a tendance à croire, à tort, que plus il y a de la mousse, plus c’est propre. Toutefois, la mousse n’a jamais été synonyme de propreté. Dans certains cas, elle altère même le pouvoir lavant d’un produit. En outre, les agents moussants des shampooings classiques se révèlent très agressifs. Ils provoquent aussi des irritations et peuvent décaper ces derniers.

Par conséquent, il est moins judicieux de juger de l’efficacité d’un shampooing bio en fonction de la mousse qu’il produit. Constatez plutôt le résultat obtenu après plusieurs semaines d’utilisation. De plus, notons qu’un shampooing bio, en plus d’être bénéfique pour la santé, notamment celle de vos cheveux, contribue grandement à la protection de l’environnement.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour voter

Laisser un commentaire