Huile de ricin ou huile de coco pour ses cheveux ? Quel soin privilégier ?


lecture en 3 minute(s)

Les huiles de ricin et de coco figurent parmi les huiles les plus plébiscitées pour les soins capillaires. Toutes deux nourrissent et facilitent la pousse des cheveux, et leurs utilisations sont à peu près similaires.

Quelques petites différences émergent cependant. Entre les deux votre cœur balance ? Nous vous aidons à faire le choix.

 

Les bienfaits de l’huile de ricin et de l’huile de coco

Originaire d’Afrique tropicale, l’huile de ricin, appelée également castor oil, provient des graines de d’un arbuste, dont on extrait l’huile. Elle est très riche en acides gras et en vitamine E et elle possède de nombreuses vertus bienfaisantes pour les cheveux et le cuir chevelu ainsi que pour la peau, les cils, les sourcils et les ongles également. Elle nourrit, adoucit, hydrate et purifie.

Elle favorise la repousse des cheveux sur les zones où des petits cheveux persistent et c’est une excellente solution antichute. Elle possède une action antibactérienne lui permettant d’assainir le cuir chevelu et elle fortifie les cheveux fatigués et ternes. Correctement appliquée, elle peut faire des miracles sur les cheveux secs et rêches grâce à son effet nutritif intense

L’huile de coco possède les mêmes vertus et s’utilise à la fois sur le corps et les cheveux. Ses acides gras et acides phénoliques lui donnent des vertus antioxydantes, anti-inflammatoires, lissantes et réparatrices. Elle nourrit et restaure les écailles de la fibre capillaire, rendant le cheveux gainé et plus brillant. Elle est l’un des secrets de beauté des femmes indiennes. Son petit plus par rapport à l’huile de ricin : un parfum doux, sucré et exotique, et une texture plus fluide !

 

L’huile de coco : plus facile d’application

En effet, l’huile de ricin est particulièrement visqueuse et beaucoup plus épaisse que l’huile de coco, ce qui la rend plus difficile à manipuler et à rincer. Il serait dommage de s’en priver pour autant. Les personnes ayant des difficultés à la manipuler peuvent humidifier leurs cheveux au préalable, ou mélanger l’huile de ricin à d’autres huiles (coco, amandes, olive…)

L’huile de ricin s’utilise de plusieurs façons :

Appliquée en petite quantité sur vos pointes sèches, elle empêche la formation de fourches. Pour éviter de donner un aspect "poisseux" à la chevelure, mieux vaut ne pas l’appliquer de jour.

Elle s’utilise aussi en masque capillaire sur les cheveux. On peut la poser 2 heures avec une serviette chaude trempée dans l’eau et renouvelée régulièrement, ou un sac en plastique pour activer le soin.  La chaleur dégagée permet d’ouvrir les pores du crâne et la fibre capillaire et de faire pénétrer l’huile au plus profond. On peut terminer par un long massage du cuir chevelu pour accentuer ses bienfaits avant de procéder au shampooing.

Comme elle est fluide, l’huile de coco est plus simple à appliquer : à température supérieure à 23 ° elle est mobile et limpide. En revanche à une température inférieure à 22 ° elle a une apparence de beurre pâteux blanc opaque, qu’il est nécessaire de réchauffer entre ses mains.

Une fois liquide, on l’utilise comme l’huile de ricin, en l’appliquant sur la chevelure et en insistant sur les pointes. Ne pas oublier de masser en fin d’application.  

L’huile de coco convient à tous les types de cheveux, y compris les cheveux crépus, ou bouclés. Elle est notamment recommandée sur les cheveux secs, qui ont besoin d’être nourris. Elle s’avère très utile lorsqu’elle est appliquée sur les longueurs avant le shampoing. Les cheveux se coiffent alors beaucoup plus facilement.

 

Huile de coco meilleur marché que l’huile de ricin

L'huile de coco est moins chère que l’huile de ricin (assez coûteuse) et les personnes avec un budget serré la privilégieront, sans craindre de l’appliquer sur la chevelure entière.

Si vous optez pour l’huile de ricin, vous ne regretterez pas l’investissement, mais sachez qu’elle rancit rapidement. Toutefois, conservée dans des conditions optimales, on peut profiter de ses bienfaits pendant six mois. Pour cela, il est indispensable de la garder dans un flacon opaque, ou à défaut, dans un placard, à l’abri de la lumière et des variations de températures trop importantes.

Quelle que soit l’huile pour laquelle vous optiez, achetez-la pure et extraite de façon naturelle par première pression à froid, sans avoir subi de traitement ni de raffinage. Elle n’en sera que plus efficace pour vos cheveux et votre corps.